Les ventes aux enchères d’art contemporain en France au 5 décembre 2020

L’analyse porte sur les 11 maisons de ventes3 majeures dans cette spécialité qui représentaient en 2019 plus de 86 % du montant total des ventes aux enchères « Art contemporain » en France.

Il est rappelé que le montant total des ventes « Art contemporain » en 2019 s’élevait à 259 M€ (hors frais) soit 17 % du montant total des enchères « Art et objet de collection » en France en 2019.

 

Au 5 décembre 2020 : 146 M€ (hors frais) pour près de 4600 oeuvres vendues

Les ventes des OVV du top 3 (Sotheby’s, Christie’s, Artcurial) représentent, en valeur, 77 % du montant total des ventes de la sélection

1/ Caractéristiques Inchangées par rapport aux années précédentes :

  • Un marché qui reste concentré sur quelques opérateurs dominants.
  • Le taux d’invendu est stable : 37 % (contre 36 % en 2019 et 38 % 2018).
  • Les oeuvres de plus de 25 000 euros hors frais (15% des oeuvres vendues) représentent 92% du total des ventes. Par ailleurs, les oeuvres de plus de 50 000 euros hors frais (10% des oeuvres vendues) représentent 86% du total des ventes. Comme les années précédentes, le résultat des ventes se fait sur peu d’oeuvres.
  • Presque deux lots sur 3 (62 %) ont été adjugés à un prix marteau inférieur ou égal à 4000 €. Le marché des enchères d’art contemporain reste donc majoritairement composé d’oeuvres financièrement accessibles à un large public d’amateurs (reproductions, multiples, lithographies, oeuvres originales).
  • Un nombre de lots vendus qui, après intégration des ventes à venir d’ici fin décembre, devrait être assez proche de celui de 2019 (5855 oeuvres vendues) (estimation de – 5 % à – 8%).
  • L’offre de haut de gamme (oeuvres de valeur unitaire de pius de 100 K€ d’estimation basse) est similaire à celle des années passées : Soulages, Zao Wou ki , Hantaï / Hartung / Dubuffet / Poliakoff/ Riopelle/ Kazuo Shiraga / Nicolas de Staël….Les oeuvres d’artistes produites après 2000 sont toujours numériquement minoritaires.

 

2/ Un montant total de ventes qui devrait néanmoins être en retrait par rapport à 2019.

Sur la base d’une estimation du potentiel de ventes cumulées de 18 à 25 M€ pour la dizaine de vacations en Art contemporain d’ici fin décembre pour ces 11 maisons de ventes, le montant total de leurs ventes dans cette spécialité pourrait approcher 164 à 174 M€ (hors frais). Soit, par rapport à 2019 (223 M€) une baisse estimée comprise entre – 26 % et – 22 %.

La baisse en 2020 semble surtout liée à un nombre d’oeuvres de haut de gamme présenté à la vente moins important qu’en 2019, qui, à taux d’invendus stable, génère un montant de ventes total moins élevé.

Dans ce contexte, vu le poids (80 à 86 %) que représentent structurellement ces 11 maisons de ventes dans le total des ventes d’Art contemporain, le montant des ventes de cette spécialité en France en 2020 sera inférieur à celui de 2019.

 

3 Ader, Aguttes, Artcurial, Pierre Bergé & Associés, Christie’s, Cornette de Saint-Cyr, Millon, Piasa, Sotheby’s, Tajan et Versailles Enchères.