Les ventes aux enchères millionnaires en France en « Art et objets de collection » au 5 décembre 2020

Au 5 décembre 2020, 57 enchères millionnaires pour un montant cumulé de 133 M€ ont été enregistrées en France (contre 124 enchères millionnaires pour un montant cumulé de vente de 347,5 M€ en 2019).

Ce nombre a peu évolué par rapport à celui du 14 juillet 20202, où l’on notait 37 enchères millionnaires pour un montant cumulé de vente de 88 M€ (ceci en intégrant les 5 lots millionnaires (adjugés à Paris) de la vente « ONE » organisée par Christie’s le 10 juillet).

 

Typologie des lots millionnaires

Au 5 décembre 2020

En nombre de lots millionnaires, les lots relevant de la spécialité « Art contemporain » représentent toujours la 1ere catégorie (37 % des lots millionnaires) devant ceux de la spécialité « Automobiles de collection » (19 %).

 

Rapporté au montant total des ventes millionnaires (répartition en valeur), les ventes “Art contemporain” représentent la première catégorie (41,4 %) devant celles d’Art moderne (18%). La part des ventes millionnaires d’art contemporain reste donc toujours prépondérante dans les enchères millionnaires : elle était de 41 % en 2019, de 31,6% en 2018 et de 55 % en 2017 du montant total des ventes millionnaires.

Cette part des ventes millionnaires d’art contemporain devrait s’amplifier avec les ventes d’art contemporain de fin d’année d’Artcurial et de Sotheby’s (le 16/12/2020 pour cette dernière).

Compte tenu des ventes aux enchères annoncées d’ici fin décembre 2020, il ressort que le nombre total de lots millionnaires pourrait encore progresser d’une dizaine. Même dans cette hypothèse, il est acquis que le nombre de lots millionnaires de 2019 ne sera pas atteint et que le montant cumulé de ces lots millionnaires sera sensiblement inférieur à celui de 2019. Pour 2020, on peut l’estimer entre 133 et 155 M€ soit un montant entre 2,3 et 2,6 fois moins élevé qu’en 2019.

Il est rappelé que l’année 2019 avait été dopée par la vente de quelques oeuvres multimillionnaires : trois oeuvres représentant un montant cumulé de 37 M€ en Art contemporain (« Parc des princes » de N. de Staël, 20 M€, Christie’s ; un tableau « 14 mars 1960 » de Pierre Soulages, 9,6M€, Tajan ; « Winged Tiger » de Kazuo Shiraga, 7,8 M€, Sotheby’s) ; deux oeuvres d’art ancien pour 30 M€ (dont « La vierge et l’enfant en trône » de Vissy Brod, 6,2 M€ par Cortot & associés) ; ainsi que par la dispersion de la collection de « L’univers Lalanne » par Sotheby’s qui comprenait 24 oeuvres millionnaires pour un montant cumulé de 41 M€.

En 2020, le marché français des enchères n’aura pas connu une offre d’oeuvres de très haut de gamme d’une telle ampleur.
Sachant que sur les trois dernières années connues (2017 à 2019) le montant des ventes millionnaires représentait entre 14 et 18 % du montant total des enchères du secteur « Art et objets de collection », en 2020 la baisse du montant des ventes millionnaires pèsera sur les performances globales du secteur.

 

Les cinq premiers lots millionnaires

  • Deux albums encre sur papier (Art d’Asie) : 7,8 M€ (Beaussant Lefèvre)
  • Une huile sur toile de J. Dubuffet (Art contemporain) : 6,52 M€ (Christie’s)
  • Une oeuvre « 9.07.1961 » de Pierre Soulages (Art contemporain) : 5,39 M€ (Christie’s)
  • Une sculpture d’Alexandre Calder (Art contemporain) : 4,94 M€ (Artcurial)
  • Un bronze (« La caresse d’un oiseau ») de Juan Miro (Art contemporain) : 4,7 M€ (Christie’s).

 

La part toujours prépondérante de Christie’s et Sotheby’s.

Sur ces adjudications du très haut de gamme, la part (en nombre de biens millionnaires vendus) des deux leaders reste toujours élevée et se situe à 61% en 2020 (et 61 % également en valeur), contre 71 % en 2019 (et 58 % en valeur).

 

2 Jusqu’au 10 juillet 2020, en intégrant les lots de la vente ONE de Christie’s qui ont été adjugés par Christie’s France.