Normandie, terre d'enchères

 

La Région Normandie, avec 235 M€ de montant de ventes en 2018, est la quatrième région de France en termes de volume de vente.

Elle concentre 33 maisons de ventes et tient sa spécificité des ventes aux enchères de chevaux (de course et de sport) qui représentent 75 % du montant des ventes (176 M€).

1/ Le secteur de la vente aux enchères de chevaux, exclusivement concentré en région Normandie, est en 2018 le seul à être en croissance (+ 3,5 %), croissance qui est continue depuis 8 ans et tirée par Arqana. Ce secteur, qui évolue dans un marché très international et emblématique d’un savoir-faire français, est au cœur d’une filière d’activité économique créatrice d’emplois. Le marché des enchères dynamise l’offre française de l’ensemble de la filière équine (éleveurs, syndicats de gestion de chevaux, filière vétérinaire, sociétés de course, courtiers…) et contribue à l’attractivité économique de la France.

Cinq opérateurs, tous géographiquement concentrés en Basse-Normandie, réalisent des ventes de chevaux. 4 des 5 sont exclusivement volontaires (Arqana ; Osarus ; FENCES ; Nash), une (Caen Enchères) est aussi adossée à une étude CPJ. En 2018, les chiffres clés :

* 5400 chevaux vendus (5146 en 2017)

* le nombre de chevaux de course vendus est en progression de 5,5 % par rapport à 2017. Il s’élève à 4984.  

* prix moyen d'un cheval Galop pur-sang Arqana : 49500 €

* prix moyen d'un cheval Trot Arqana : 18400 €

* acheteurs étrangers : 40 % du montant total des adjudications de chevaux

 

2/ Le secteur des ventes « d’Art et objets de collection », est constitué d’un tissu de petites entreprises locales implantées dans les différentes villes de la région qui participent à la dynamique économique et culturelle du territoire normand. 26 maisons de ventes font 31 millions d’euros de ventes (hors frais), dont :

* 15 maisons de ventes font moins de 1 M€ de ventes (hors frais)

* 11 maisons de ventes font entre 3,1 M€ et 1,1 M€ de ventes (hors frais)

* 3 maisons de ventes font 30 % des ventes du secteur « Art et objets de collection »

* 90 % des maisons de vente sont adossées à un office de commissaire-priseur judicaire.

Les ventes volontaires du secteur « Art et objets de collection » ont baissé de 4,1 % en France en 2018. La région Normandie n’échappe pas globalement à cette tendance (mais la moyenne masque des performances variable d’une société à l’autre). Ceci ne les empêche pas de réaliser occasionnellement de belles adjudications comme l'illustre la sélection de top lots 2018/1er semestre 2019 : dession ancien de Dominique Ingres (1 M€ ; OVV Roquigny), art moderne ave un bronze de Rembrandt Bugatti (0,56 M€, Bayeux Enchères) , art d'Asie avec un bouddha en bronze (0,53 M€ ; Orne Enchères)....
 

3/ Le secteur « Véhicules d’occasion et Matériel Industriel » : 1 seul acteur, le leader du marché, Ritchie Bros (dans l’Eure), régulièrement dans le top 20, tous secteurs confondus, des ventes aux enchères en France (14eme place en 2018 avec 29 M€ de montant de ventes).