Humeur

Bonne année 2022

2021 se termine sur une note d’espoir : le calendrier des vacations a pu être tenu en dépit de l’épidémie, le marché se porte bien dans l’ensemble, et la fin d’année voit de superbes ventes.

Revendiquons, revendiquons, comme la lune !

Charles Lanrezac, général et tacticien réputé, passa à la postérité pour avoir critiqué ainsi la doctrine militaire en vigueur en 1914, qui a coûté à la France une lourde hécatombe : « Attaquons, attaquons, … comme la lune ».

Il m’arrive de penser à cette formule célèbre, qui coûta vraisemblablement à son auteur, considéré comme « tiède », la haine de Joffre et son commandement, lorsque je constate certains abus dans la politique de revendications.

Rares sont les professions qui se sont autant transformées au cours de ces dernières années que celle de commissaire-priseur

« Rares sont les professions qui se sont autant transformées au cours de ces dernières années que celle de commissaire-priseur », ainsi commence le rapport que deux membres du Conseil des ventes, Sylvie Maunand, conseillère à la Cour de cassation, et Dominique Soinne, commissaire-priseur à Lille, viennent de me remettre sur la formation du commissaire-priseur de demain.

Commissaire-priseur, c’est un très beau métier, un métier très complet, beaucoup plus proche des réalités d’aujourd’hui que son image un peu datée

Commissaire-priseur, c’est un très beau métier, un métier très complet, beaucoup plus proche des réalités d’aujourd’hui que son image un peu datée - celle d’un amateur des beaux-arts- ne le laisse entendre.

Le commissaire-priseur est un acteur du développement durable, ce mot d’ordre de nos sociétés contemporaines : il recycle en permanence des objets, des vêtements, des automobiles, des matériels industriels, et contribue à leur donner une seconde vie.

Finalement, rien ne sera plus jamais comme avant. Mais faut-il le regretter ?

Finalement, rien ne sera plus jamais comme avant. Mais faut-il le regretter ?
En 2019, 88 % des maisons de ventes ont déclaré avoir organisé des ventes numériques. L’enquête en ligne qui vient d’être réalisée pour le Conseil des ventes révèle que ce pourcentage a encore progressé en 2020 : 85 % des maisons de ventes déclarent qu’elles souhaitent se doter d’une stratégie numérique, un site internet, bien sûr, mais également une présence sur les réseaux sociaux, et les deux tiers veulent développer ou intensifier les ventes dématérialisées.

C'est la rentrée !

Alors c’est la rentrée ! Curieusement, la coupure tant attendue n’a pas eu lieu, et pendant cette période estivale, les problèmes n’ont pas cessé de nous assaillir : l’épidémie, les masques, le chômage, la relance, les problèmes internationaux.  

La crise est durable, et si nous avions cru que l’été dissiperait les nuages, il n’en est rien, il va falloir s’adapter.

Pages