C'est la rentrée !

31-08-2020

Alors c’est la rentrée ! Curieusement, la coupure tant attendue n’a pas eu lieu, et pendant cette période estivale, les problèmes n’ont pas cessé de nous assaillir : l’épidémie, les masques, le chômage, la relance, les problèmes internationaux.  

La crise est durable, et si nous avions cru que l’été dissiperait les nuages, il n’en est rien, il va falloir s’adapter.

Cette période, de toute évidence, abolit les barrières mentales, et pousse à des changements violents. Elle exacerbe les inégalités, les archaïsmes, les dysfonctionnements et nous les rend plus insupportables. Et plus une activité est bousculée par la crise, plus elle est poussée à imaginer des solutions d’avenir. Les grandes entreprises du luxe, par exemple, qui souffrent peut être plus que d’autres, remettent en cause les défilés traditionnels, le calendrier de sortie des collections et la manière de mettre leurs produits sur la marché. Les opérateurs culturels, qui sont encore loin d’avoir fait leur mue, réclament, comme toujours, des subventions pour pouvoir continuer comme avant, mais cela suffira-t-il pour remplir des salles et des musées ?  

De toute évidence, le grand gagnant de la crise, c’est le numérique sous toutes ses formes : la dématérialisation des échanges abolit l’épidémie qui nous environne. Ceux qui ont pris de l’avance ont mieux supporté les difficultés. Je crois qu’il faut saisir cette opportunité pour transformer les métiers et la manière de les exercer : devenir plus professionnels et s’internationaliser encore, car le numérique abolit aussi les frontières. Au Conseil des ventes, qui est résolument tourné vers le développement du marché, nous avons commencé à y réfléchir et nous consacrerons à ce dossier toutes nos forces d’ici Noël.