Editorial du président du Conseil des ventes

Le Conseil des ventes volontaires a pour rôle, depuis la loi du 20 juillet 2011, de recevoir et d’enregistrer les déclarations d’activité obligatoires des opérateurs de ventes volontaires, mais ne leur délivre désormais plus d’agrément, qui est devenu inutile. Le Conseil est également chargé de la formation des nouveaux commissaires-priseurs. C’est ainsi qu’il tient les statistiques de la profession, et peut publier le présent bulletin chaque année.

 

L’annuaire des commissaires-priseurs et des maisons de vente que je suis heureux de préfacer ici fait apparaître une grande stabilité : Vingt-deux nouveaux opérateurs de ventes volontaires ont été déclarés au Conseil des ventes entre le 1er janvier et le 31 décembre 2019. Au 31 décembre 2019, le

nombre total des opérateurs déclarés s’établit à 417 (contre 410 en 2018) soit une légère progression. Globalement, depuis la mise en oeuvre de la loi de 2000, le taux d’accroissement du nombre des opérateurs est de 20 %.

 

Au total, notre pays comporte donc 417 maisons de vente, 649 commissaires-priseurs et 6 courtiers de marchandises assermentés, dont vous trouverez la liste ci-après. Notre annuaire est accessible en ligne sur le site www.conseildesventes.fr et il est destiné à la fois aux professionnels et aux amateurs du marché des ventes.

 

Notre site, régulièrement mis à jour, comporte toutes les informations utiles à ceux qui fréquentent les maisons de vente, et j’en recommande la fréquentation.

 

Henri Paul

Président du Conseil des ventes