Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web.

×

fr
En

2021 se termine sur une note d’espoir : le calendrier des vacations a pu être tenu en dépit de l’épidémie, le marché se porte bien dans l’ensemble, et la fin d’année voit de superbes ventes.
Tout récemment, en honorant de sa présence la remise de leurs diplômes aux nouveaux commissaires-priseurs, au centre Pompidou, la ministre de la culture leur a adressé un signal fort et des paroles d’encouragement. Elle s’est plu à reconnaître l’excellence de leur formation, la qualité des compétences de cette profession, et le niveau remarquable du marché français.
Cette reconnaissance des pouvoirs publics va de pair avec celle des acheteurs et des vendeurs français et internationaux qui font confiance à la place, la quatrième du monde. Au moment où certaines inquiétudes se manifestent, par crainte de la naissance de la nouvelle profession de commissaire de justice, nous ne devons pas en exagérer les menaces mais plutôt conforter notre expertise et renforcer notre déontologie. À ce propos, notre nouveau recueil de déontologie, plus simple et plus clair, fruit du travail du conseil des ventes, va être publié par le Garde des Sceaux.
Le conseil des ventes veillera, pour ce qui le concerne, à la régulation de l’activité et à la qualité des formations, sans faire de différences entre les anciens et les nouveaux entrants, mais sans faiblesse aussi.

Au nom du conseil des ventes, qui travaille à l’amélioration continue de cette formation, et qui mettra en 2022 à votre service un site internet rénové, je souhaite vous adresser pour cette nouvelle année mes meilleurs voeux de réussite, de bonheur et de santé.

Publié le
ça vous intéresse aussi
""
Bilan 2021 - Les nouvelles tendances du marché de l'art
Lire la suite
Photo groupe 2
Un marché de l'art à reconstruire
Lire la suite