Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web.

×

fr
En

La propagation d’un nouveau variant – Omicron- du virus de la covid 19 a conduit les autorités à adapter une nouvelle fois les mesures sanitaires propres à en ralentir la propagation (1).

Ces mesures concernent à la fois l’accueil du public, l’organisation du travail à l’intérieur de l’étude et le traitement des personnes symptomatiques ou cas-contact.


S’agissant de l’accueil du public, il est rappelé que l’accès à la salle de ventes (ERP classé en catégorie L) est conditionné à la présentation du « passe sanitaire » qu’il revient à l’OVV de contrôler. La salle doit en outre être agencée de manière à ce que tout le monde dispose d’une place assise et qu’une distanciation d’1m entre chaque personne soit respectée. Le port du masque est imposé en permanence pour l’ensemble du public à l’intérieur comme à l’extérieur des locaux. En raison des risques plus élevés de contagion, le masque FFP2 est recommandé.


S’agissant de l’organisation du travail, il est prévu que l’OVV désigne un responsable « Covid-19» chargé de la mise en place des mesures de protection des salariés[2]

Les collaborateurs de l’OVV qui interviennent dans les parties ouvertes au public sont soumis aux mêmes obligations que le public, évidemment.

L’OVV doit organiser le télétravail du personnel – au moins 3 jours par semaine –, seuls les collaborateurs dont la présence physique s’avère indispensable dans les locaux peuvent en être dispensés . Il a été rappelé que des contrôles interviendront sur ce point.

Au sein des locaux professionnels, l’OVV doit veiller au respect des mesures de distanciation et de port du masque dans les parties communes. Il doit également prévoir l’aération et le nettoyage régulier des locaux, des surfaces et des objets utilisés.

 

Mesures de prévention et de soin

L’OVV doit favoriser la vaccination de ses salariés (y compris sur les heures de travail) ainsi que les opérations de dépistage.

Les personnes positives, celles qui présentent des symptômes ainsi que celles qui sont « cas contact » doivent rester chez elles, effectuer un test de dépistage et respecter les mesures d’isolement prescrites par l’autorité sanitaire. Celles qui ne peuvent télétravailler doivent en outre se déclarer sur le site « declare.ameli.fr » pour percevoir des indemnités journalières.

Lorsque les symptômes se manifestent sur le lieu de travail, la personne doit être isolée. Il convient ensuite d’évaluer la gravité des symptômes et d’agir en conséquence :

  • Si les symptômes ne présentent pas de signe de gravité, le responsable prévient le médecin traitant de l’intéressé et organise le transport à son domicile ; il l’invite à se faire tester dans les meilleurs délais ;
  • Si les symptômes présentent des signes de gravité : il prévient le SAMU (composer le 15), organise l’accueil des secours et reste à proximité du collaborateur touché juqu’à sa prise en charge par les secours.

 

Les services du Conseil des ventes appellent l’ensemble des professionnels à la vigilance et restent à leur disposition pour toute question relative à la mise en œuvre de ces mesures.




(1) Décret n° 2021-1957 du 31 décembre 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire.

Publié le
ça vous intéresse aussi
""
Covid 19 : levée des mesures sanitaires
Lire la suite
Annuaire
Russie : le CVV appelle l'attention des Maisons de ventes sur les conséquences du conflit entre la Russie et l'Ukraine
Lire la suite