Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web.

×

fr
En

La récente enquête sur des trafics d'antiquités, qui a mené des Etats-Unis à l'Allemagne en passant par Genève et le Moyen-Orient pour aboutir à la France et au Louvre, montre bien que le marché de l'art s'est complètement internationalisé aujourd'hui.

Deux modèles économiques s'y opposent : un marché à l'anglo-saxonne non régulé, totalement libéralisé, et qui se libéralise toujours plus, comme en témoignent les récentes décisions des autorités de la ville de New York ; et un marché régulé à la française.

Lire la suite de la tribune sur le site des Echos.

Publié le
ça vous intéresse aussi
Réclamation
Les ventes totalement dématérialisées en Art et objets de collection
Lire la suite
Voiture collection
Les ventes de véhicules de collection en 2020
Lire la suite