Ventes de biens archéologiques : la réponse de M. Le Drian, Ministre des Affaires Etrangères.

Le Conseil des ventes a saisi M. Le Drian, ministre des affaires étrangères, des problèmes que posent les revendications et demandes de retrait de biens archéologiques, notamment précolombiens, formulées de manière récurrente par certains Etats auprès des opérateurs de ventes volontaires.

En l’absence d’éléments démontrant une violation manifeste d’une règlementation, ces revendications, qui portent le plus souvent sur des biens entrés de longue date dans des collections européennes, ne peuvent aboutir ; elles appellent cependant au dialogue de l’ensemble des instances et parties concernées, afin de mieux faire comprendre notre cadre juridique.

Lire la réponse apportée par le ministre.